Actualités

Accueil articles La PPE est en route
Énergie, vert, ampoule

La PPE est en route

Le 28 Octobre 2016 sortait le premier décret relatif à la programmation pluriannuelle de l’énergie, document découlant de la Loi de Transition Énergétique et qui fixait les modalités d’atteinte des objectifs de la transition énergétique française à échéance 2018 et 2023.

Le texte prévoyait une réduction des consommations d’énergie primaire fossile par rapport à 2012 : 

Pour le gaz naturel : -8,4% en 2018, -15,8 en 2023 ; 

Pour le pétrole :-15,6% en 2018 et -23,4% en 2023

Pour le charbon : -27,6% en 2018 et -37% en 2023

Suivant ce schéma, la consommation globale d’énergie devrait donc diminuer de 7% en 2018 et de 12,6% en 2023 par rapport à 2012.

Ré-éditée tous les deux ans, des travaux de révision de la PPE ont été entamés en septembre dernier pour aboutir a une version finale d’ici la fin de l’année.

Cette révision a pour vocation de fixer des objectifs énergétiques concernant les périodes 2019-2023 et 2024-2029, avec notamment le calendrier de développement des énergies renouvelables.

Petite chronologie indicative :

De septembre à novembre 2017 : Organisation d’ateliers sectoriels sur les systèmes énergétiques et la mobilité avec des thématiques prédominantes telles que : le solaire, l’éolien, les réseaux électriques, l’auto-consommation, la sécurité d’approvisionnement et l’équilibre de l’offre et de la demande.

De décembre 2017 à mars 2018 : Finalisation des scénarios et volonté d’intégrer le public dans les décisions par le biais de la Commission nationale du débat public (CNDP)

D’Avril 2018 à mai 2018 : Modélisation macro-économique des scénarios.

Juin 2018 : Première version de la PPE et idem pour la Stratégie nationale Bas carbone (SNBC) qui porte pour sa part sur 15 ans.

Juillet-novembre : Consultations obligatoires (CSE, Comité du système de distribution publique d’électricité…)

Décembre : Adoption de la PPE et de la SNBxC.

Toujours dans une optique de développement durable, la PPE inclut désormais le “grand public” dans ses décisions afin que son impact soit plus important !

source 1

source 2